• Karine Triot ktriot@free

Portable or not Portable : avant de répondre, ça se discute !

Mis à jour : 24 mai 2019


Votre futur collégien ou votre déjà collégien vous tanne pour avoir un portable. Vous oscillez entre l'envie de dire OUI et d'être débarrassé du sujet (pensez-vous !) et l'envie de dire NON.


Avant de lui donner une réponse, ce qui est fondamental, c’est d’en parler en couple (même si vous êtes des parents séparés). Que voulez-vous pour votre enfant ?


Cela va dépendre de vos valeurs, de ce que vous voulez privilégier dans l’éducation que vous lui donnez, de votre mode de vie, des liens que vous avez avec lui et de votre pratique personnelle, bien sûr !


® Qu’est-ce qui me donne envie de dire « Oui »

® Qu’est-ce qui me donne envie de dire « Non »

® Avantages et inconvénients de chacun

® Quel âge me semble raisonnable ? Nécessaire ?


Ensuite, l’idéal serait d’en parler avec votre famille élargie (notamment les grand-parents) pour qu’elle adhère et respecte votre choix (dans ses cadeaux et dans les discussions que chacun aura avec votre enfant).

L’idéal N°2 serait de connaître les parents des amis de vos enfants… et d’en parler avec eux ! Plus vous serez nombreux à être sur votre ligne de conduite, plus ce sera facile de tenir !


Une fois que vous êtes clair dans ce que vous voulez et ce que vous ne voulez pas :

  • · Prévenez votre enfant le plus longtemps possible à l’avance. Il faut que ce soit une règle connue.

Exemple : « Dans notre famille, le portable, c’est à partir de la seconde, inutile de le réclamer en 6ème, en 5ème, en 4ème et en 3ème… » ou encore « Quand tu seras en seconde et que tu auras un portable… »

  • Discutez avec lui régulièrement de l’utilisation par les autres de leur portable pour lui faire exprimer son ressenti, les avantages et inconvénients, ce qu’il en pense, ce qu’il imaginerait comme manière de faire, etc.

Exemples

  • Après un week-end chez des amis quand votre enfant se plaint que l’ami d’enfance était tout le temps fourré sur son portable.

  • Après un voyage de classe quand il exprime son sentiment d’exclusion parce que « tous les autres » avaient un smartphone ou une tablette dans le car.

  • Après un fait divers sur un harcèlement par réseaux sociaux.

  • Après une étude sur le temps de sommeil

2-3 mois avant la date fatidique, impliquez-le dans le projet de portable : faites-lui faire une étude de marché pour choisir le modèle et mettez-le en responsabilité de vous proposer un contrat d’utilisation que vous validerez (en ajoutant ou supprimant éventuellement des clauses et en y ajoutant des sanctions en cas de non-respect).

Vous pouvez aussi l’inciter à acheter lui-même son portable (ce qu’on a payé en économisant des mois et des mois a plus de valeur, on va en prendre plus soin, et on voudra en changer moins vite).


Quoi que vous décidiez, quelques petits rappels de consolation:

  1. Les meilleurs parents pour votre enfants, c'est vous ! (Merci Winnicott !)

  2. Un enfant aime toujours ses parents... même s'ils le privent de portable !

  3. Être parent, éduquer un être humain (surtout quand il fait votre taille), c'est difficile ! Si c'était facile, ça se saurait ! ... mais ça vaut le coup !


Contrat d’utilisation de portable pour parents qui veulent la paix


Vous voudriez réfléchir sur ce sujet avec d'autres parents de l'école ou du collège de votre enfant? Organisons ensemble un Café Gourmand des Parents sur "La place des écrans dans la famille" ! Contactez-moi à ktriot@free.fr

2 vues

 Karine Triot Tel. 06.27.34.98.33

ktriot@free.fr

  • Facebook App Icon