• Karine Triot ktriot@free

Marâtre ou Marraine? Choisissez votre meilleure amie !


"Je suis trop chiante ! » - « Je leur crie trop dessus ! » - "Je ne suis pas assez présente!"


Nous sommes nombreuses à nous remettre en cause, quasi quotidiennement, pour nous dire en nous-mêmes que nous ne sommes pas les mères que nous devrions être.

  • Si nous travaillons nous devrions être plus présentes et plus attentives.

  • Si nous ne travaillons pas, nous ne faisons rien de nos journées et nous sommes trop sur nos enfants.

  • Si nous n’avons pas d’enfants ? Nous pouvons avoir le sentiment que nous ne valons rien !

En réalité, le monde a besoin de nous toutes telles que nous sommes !

  • Le monde a besoin de celle qui titille son enfant pour dépister la paresse qui va l’empêcher de se dépasser ou l’égoïsme qui va priver les autres de ses talents.

  • Le monde a besoin de celle qui ne réagit pas à toutes les attaques de son ado, pour lui laisser de l’espace pour s’exprimer.

  • Le monde a besoin de celle qui s’indigne des voitures garées sur le trottoir pour passer de l’intention de respect envers les personnes en fauteuil roulant à une vraie prise en compte de leurs difficultés.

  • Le monde a besoin de celle qui cuisine et popotte pour offrir un repos apaisant à son mari entrepreneur qui crée du travail pour les autres.

Chacune, à sa place, apporte sa contribution, mais les réseaux sociaux et la culture du « Regarde comme je suis bien » provoquent une mésestime de soi et de sa valeur.


C’est important de prendre soin et d’être attentif de manière gratuite à l’humanité. Et l’humanité commence déjà par sa propre famille. Ce n’est pas aussi gratifiant dans un dîner d’être « mère au foyer » que d’être professeur, médecin, assistante qualité ou psychologue, mais quand on est mère au foyer on est plus que ça !

On est puéricultrice quand on prend soin et qu’on câline ses enfants ; infirmière quand on les soigne, eux et leur Papa ; professeur quand on se forme aux méthode syllabiques et globales et qu’on leur fat réciter leurs leçons ; psychologue quand on écoute combien c’est compliqué dans la cour de récré d’être à la fois ami avec Jules et avec la bande d’Oscar ; DRH quand on cherche l’activité qui va le plus les épanouir et leur permettre de réaliser leur potentiel (infini, évidemment !) ; logisticien quand on doit changer de ville et déménager ; maître d’œuvre quand on achète une maison et qu’il faut coordonner les artisans ; agent comptable pour gérer le budget familial et les désirs des uns et des autres ; agent de voyage pour organiser les 16 semaines de vacances de l’Éducation Nationale ; diététicienne quand un enfant se retrouve allergique au lactose ou décide d’être végétarien, à l’adolescence ; conseillère d’orientation à partir des années collèges ; G.O. à chaque vacance pour être une super Maman dynamique et sympa…

Évidemment, les Mamans qui travaillent sont aussi des Mamans et elles font de leur mieux. En jonglant elles aussi entre les impératifs de leur travail, les besoins de leurs enfants, les leurs, et la pression de ce que doit faire « une bonne mère ». Mais évidemment aussi, être mère au foyer consiste à exercer une activité qui a du sens et qui ne se limite pas à faire des purées de carotte et prendre des cafés avec les copines !

Les unes comme les autres, nous gagnerions en estime de nous-mêmes à priver d’audience les Marâtres en nous (la petite voix qui nous dit que nous sommes nulles et que nous aurions mieux fait de faire différemment) pour offrir une tribune quotidienne à nos Marraines (la petite voix que nous prenons pour parler à notre meilleure amie : « C’est chouette ce que tu fais ! », « Tu as fait de ton mieux ! », « Bravo pour la belle personne que tu es ! »).


Chiche ?

Vite ! On arrête les to-do listes où l’on ne voit que ce qu’on n’a pas fait et sur un carnet, on note le positif de ce qu’on fait !

  • Aujourd’hui, j’ai écouté les histoires de cour de récré de ma fille de 13 ans… et c’était important que ce soit moi qui l’écoute.

  • Aujourd’hui, j’ai porté des heures durant mon bébé qui a des coliques, et c’est important pour son sentiment de sécurité que ce soit moi qui le câline.

  • Aujourd’hui, j’ai travaillé 8H et mon salaire donne une sécurité matérielle à ma famille.

Donnez ses 8 jours à la Marâtre qui squatte votre cœur, elle n’a aucune valeur ajoutée à part vous plomber le moral et vous rendre acariâtre (ça rime) !

En revanche, une Maman qui assumera « l’égoïsme » de prendre soin d’elle pour recharger ses batteries aura plus d’énergie pour prendre soin de sa famille. CQFD !


Alors ??? Avec quoi rechargez-vous vos batteries ? Faites-en une priorité !

0 vue

 Karine Triot Tel. 06.27.34.98.33

ktriot@free.fr

  • Facebook App Icon