• Karine Triot ktriot@free

Le confinement : une 2ème lune de miel ? Tu parles !!!



2 mois de confinement. 2 mois en couple !


Presque seuls sur une île déserte ! … mais pas tout à fait !

Le confinement n’a pas été un temps seulement en couple, mais un temps en famille.

Il a fallu gérer le quotidien à la maison (4 repas par jour, des lessives, plus de gentille fée du logis pour celles qui ont la chance d’en avoir une, des courses qui reviennent plus souvent qu’avec une organisation cantine-repas à l’extérieur le midi…) + le boulot en télétravail + l’école à distance + les relations humaines : disputes, coup de mou, fatigue… + le stress induit par le décompte morbide quotidien, la peur pour sa santé ou celle des proches, l’inquiétude économique…

C’est compliqué et quand il y a des difficultés, en général on traite le plus urgent. Pour la majorité des gens, le plus urgent, c’est ce qui crie le plus fort : les enfants ou le patron (les collègues, les clients, le banquier…) !

Autant vous dire que ce qui reste en dernier, c’est généralement le couple ou soi-même. D’où la généralisation des séparations et des burn-outs.

Les couples ont pourtant eu plus de temps que jamais pour être ensemble…

Mais quand on a 12 problèmes de SAV par téléphone avec des clients agacés, cuisiné 2 repas et nettoyé sur la table (et sous la table) les restes de purée et de haricots verts, arbitré 4 disputes entre enfants, pris le temps d’appeler ses parents pour s’assurer qu’ils vont bien et applaudi les soignants à 20H… On a donné tellement d’énergie pour les autres qu’on en n’a plus assez pour l’Amour de sa vie.

Même s’il ou elle a eu l’idée de mettre des bougies pour faire ambiance romantique dans la chambre conjugale !

Alors forcément, on tient le coup pendant que c’est nécessaire, mais on remplit sa caisse de griefs et à la sortie, on lâche les coutures ! Peut-être est-ce le cas pour vous ? Peut-être avez-vous tenu bon pendant le confinement, mais depuis la sortie, vous avez plus souvent des crises de ras-le-bol ?

C’est normal, vous avez beaucoup donné, beaucoup pris sur vous et pioché dans votre livret A (votre épargne d’Amour) et vous n’êtes peut-être plus très sûr d’avoir les moyens d’être encore généreux.

Y-a-t-il une formule magique pour continuer à être heureux en couple ?

Connaissez-vous l’image du bocal avec les grosses pierres, les petites pierres, le gravier et le sable ?

Cliquez sur la vidéo, vous allez comprendre !

Ça vaut pour l’organisation matérielle de la vie de famille bien sûr, mais ça vaut aussi pour sa stratégie de vie.

J’ai 2 scoops :

1. Comme du temps de Mme Cromagnon, de Jeanne d’Arc et de Marie Curie, les journées ne font que 24H.

2. On ne peut pas tout réussir en même temps et tout le temps dans sa vie !

OUI ! On peut avoir une belle carrière et s’investir à fond dans la société. Mais on ne peut pas en même temps et avoir une famille nombreuse, et faire des cookies le mercredi et faire son potager et préparer un marathon avec ses copines et être disponible à son couple.

Il est nécessaire de prioriser, de différer… et parfois de faire des deuils !

Alors : quelles sont vos grosses pierres ? Vos graviers ? Votre sable ? Votre eau ?

Parlez-en en couple et choisissez ensemble de changer 2.3 choses dans votre manière de vivre.

Quand ça coince et qu’on a l’impression d’être la tête dans le guidon… en parler avec une personne neutre, ça aide à prendre du recul et à voir ce qui est essentiel… et ce qui l’est moins. Ou pas !

Prenons RV au cabinet 120 rue Bressigny à Angers ou en visio, de chez vous !


Vous pouvez retrouver cette chronique en replay sur RCF Anjou.

5 vues

 Karine Triot Tel. 06.27.34.98.33

ktriot@free.fr

  • Facebook App Icon