• Karine Triot ktriot@free

#Covid : entre #confinement et #couvre-feux, les couples sont malmenés


Pourquoi ? Parce qu’avant tout ce bazar, nous avions tous des relations : avec des collègues, avec des amis, avec des clients… Les échanges informels, le sport, les loisirs permettaient de diluer les relations non-parfaites avec notre conjoint. De répartir les œufs entre plusieurs paniers. Les œufs, c’est à dire nos besoins.

Tout s’est réduit. Plus de sport, plus de groupe de théâtre, plus de collègues à la machine à café, et beaucoup beaucoup beaucoup moins d’amis.

On se retrouve face à son conjoint, à ses enfants. Et à l’imperfection de nos relations.


Ce n’est pas pareil pour les femmes que pour les hommes !

Est-ce que les hommes et les féministes vont me détester si je pose le postulat que les femmes se donnent davantage que les hommes ?

En tout cas, je le constate autour de moi, dans mes relations et dans mon cabinet, les femmes se donnent, prennent en charge, aiment à 100% et même tellement à plus que 100% qu’elles ne pensent pas à elles.

Et ça fait des nanas qui râlent, qui passent pour des chieuses, qui font des dépressions, qui font des burn-outs, qui vont chez le psy, le sophrologue, etc…


Et les hommes ?

Tout n’est pas rose pour eux, loin de là, pas facile d’être un homme en 2021. Mais la carapace tient plus longtemps.

Parfois, d’un seul coup, ils partent. Physiquement ou en burn-out. Mais souvent sans être capables de dire. Ils ne sont pas bien. Ils ne se sentent pas assez aimés. Ou ils n’aiment plus, et ça ; ils le savent parce qu’ils n’ont plus de papillons dans le ventre !

Mais tant qu’ils sont encore dans le couple, ils sont capables d’aller faire un tennis un jour d’anniversaire d’un enfant, de prévoir un déplacement professionnel un jour de bac, de jouer sur leur portable pendant que les enfants se disputent… C’est comme s’ils étaient sourds à ce qui les entoure et pourrait les déranger. Alors tant qu’on ne leur dit pas clairement « J’ai besoin que tu m‘aides en faisant ceci ou cela », ils ne se sentent pas concernés. Parfois, un plus empathique que les autres va oser demander « Tu veux que je le fasse ? », son espérance d’un réponse négative transpirant à grosses gouttes…

En latin homme se dit vir, ce qui a donné la force virile, la virilité, mais aussi virtus, la force, le courage… et la vertu. Or qu’est-ce que la vertu ? La disposition stable de l’individu à faire le bien.

Y aurait-il dans le cœur de l’homme le désir profond de mettre sa force de manière prolongée et déterminée au service d’une œuvre de bien ? C’est certain ! Mais notre époque ne l’encourage pas.


Et côté femmes ?

Je ne sais pas si c’est culturel ou physiologique, mais être une femme, c’est souvent se donner, se dévouer pour ceux qu’on aime. Mais on ne peut pas vider en permanence sa réserve d’amour sans la remplir.

Hors confinement, hors couvre-feu, hors masque, hors distanciation sociale, déjeuner avec une amie, embrasser ses parents, prendre un café avec une collègue, sortir au ciné avec son amoureux, faire une balade en famille avec une famille amie sont autant de manières de remplir ce réservoir. Et on s’accommode ainsi du mari, du conjoint, pas toujours aussi attentionné que soi.

Parce que ce que disent les femmes, (pardon, c’est une généralité !) c’est que leurs maris leurs prennent plus d’énergie qu’ils n’en donnent ! (Même s'ils les aiment !)


Alors, on fait quoi pour notre couples quand il peine ?


On passe un contrat de base :

1. S’engager à avoir un a priori de bienveillance : sauf cas extrêmes de manipulation, aucun conjoint ne se lève le matin pour faire du mal à l’autre. En revanche, par maladresse, par méconnaissance, par négligence… ça arrive.

2. S’engager à une confiance en la parole de l’autre : si je te dis que je ressens ceci ou cela, la question n’est pas de savoir si c’est vrai ou pas en soi. Si c’est vrai pour moi, alors tu dois m’apporter de la considération / Si je te dis que je n’ai pas fait exprès, c‘est que je n’ai pas fait exprès.

3. Demander pardon, sincèrement. Parfois proposer un acte réparateur. Ou passer un contrat pour s’engager à ne pas recommencer.

4. Accorder son pardon, sincèrement.


On prend de bonnes habitudes !

Savez-vous que pour aider les bébés prématurés à prendre des forces, on les met en peau à peau, idéalement contre leur Maman (dont ils ont retenu l’odeur) mais aussi contre le Papa ou toute autre personne bienveillante ? ça fonctionne aussi pour les couples ! (mais pas que ! Nous avons tous besoin de contact physique !)

  • Prendre 2 mn le matin pour se prendre dans les bras, se souhaiter une bonne journée, droit dans les yeux, se faire un sourire. Se regarder en vrai !

  • Prendre 5 mn le soir, en rentrant, en priorité : se prendre dans les bras, se respirer, se caresser (pas sexuel, mais tendre !). Se retrouver ! Reprendre contact !

  • Prendre un temps sans enfants dans les pattes, ni à portée d’oreille pour se raconter sa journée. Non pas pour faire un rapport d’agenda mais ce qu’on a ressenti, les émotions, le fond de notre être. Comment j’ai perçu le monde aujourd’hui et comment il m’a touché.

Si c’est difficile, on peut s’aider du jeu « 2mn mon Amour » 15€ en vente à l’association Plus Belle Ma Vie ou sur le site https://www.2minutesdebonheur.com/


On fait des pauses en couple


1. Un dîner, déjeuner, dessert, petit-dej à deux et uniquement à deux : 1 fois par mois minimum.

2. Faire un point à ce moment-là : ce qui me fait du bien dans notre vie de famille, de couple ce mois-ci ? Ce qui me pèse ? Si j’avais une baguette magique, je ferais… ? Une demande à te faire, ce serait… ?

TOUS LES MOIS ! ça ne se saute sous AUCUN prétexte !


Le petit plus de Février 2021 : La Saint-Valentin des Parents


C’est en visio. En mode cocooning, de chez soi.

  • Vous organisez le cadre de votre soirée : dîner, jolie table, bouteille (ou pas), beaux verres, tenues de RV...

  • Vous vous connectez à un lien pour écouter des topos sur le couple.

  • En alternance avec des temps entre vous seuls avec des questions et des défis.

  • Pas d’échanges ni avec moi, ni avec les autres participants. Objectif = respect de votre intimité !

  • A 22H30. Fin de la partie. La soirée est à vous !

25€ pour le couple = une soirée ciné

Inscriptions sur le site plusbellemavie.fr

Plus d’infos au 0627349833

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout