• Karine Triot ktriot@free

2.3 bonnes raisons de dire NON à un portable au collège


  • Parce qu’étant vous-mêmes utilisateurs de smartphone, vous avez bien conscience, confusément ou de manière réaliste, que cet objet est addictif. Et qu’il est extrêmement difficile de se limiter.

73mn / jour pour les 15-24 ans en 2018 (augmentation de 15% en 6 mois). Pour vidéo, cinéma, messagerie, musique !

Et avec vous, ils passent combien de minutes à discuter ?


  • Parce que ça va donc être un sujet éducatif pour lui apprendre à se limiter mais un sujet qui va vous demander beaucoup d’énergie, d’attention, de vigilance parce que tout est fait pour le rendre accro, y compris la lumière bleutée et les applis gratifiantes.

  • Parce qu’ayant une fibre écolo, vous savez que cet objet nécessite de nombreux composants chimiques, issus de mines souvent situées en Afrique : cuivre, argent, lithium, cobalt, étain, gallium, indium, germanium, tantale, palladium, or… Or pour extraire ces minerais des mines, il faut défricher, créer des routes, des installation ferroviaires ou portuaires au détriment de terres agricoles ou de forêts. Sans compter qu'il faut 1 tonne de roche pour extraire 1 gr de platine ou quelques grammes d’or. 1 tonne de roche qui va être extraite, remuée, transportée, traitée.

  • Parce que ces objets sont fragiles et soumis à un marketing agressif qui les rend obsolètes en quelques mois. Les propriétaires de smartphone les conservent 2 à 3 ans et plus de la moitié fonctionnent encore quand ils sont remplacés.

  • Parce qu'en plus de contribuer à rendre votre enfant cible de ce marketing agressif très jeune, et donc à un âge où il en est plus vulnérable, nous ne savons pas recycler les différents composants de ces millions de portables qui contribuent donc à polluer notre planète. 85% des déchets électriques et électroniques ne sont pas triés et traités de manière adéquate. Ils échouent donc en décharge ou en incinération ou sont utilisés en sous-couche pour les routes ou des lotissements alors qu’ils sont bourrés de métaux-lourds.

  • Parce qu’avec un portable à lui, votre enfant aura désormais sa vie sociale propre dont vous serez exclu à un âge où il a encore besoin de protection et d’éducation.

Avant l'ère des portables, au siècle dernier, quand de nouveaux amis téléphonaient à la maison, les parents réussissaient (parfois) à décrocher le téléphone avant leur enfant, et la simple conversation "Est-ce que Mathis est là?" pouvaient leur donner matière à discussion avec leur enfant.

  • Parce que le portable ne sert quasiment pas à téléphoner, il sert à : jouer, être sur des réseaux sociaux pas souvent porteurs en termes de liens ou de valeurs (parler sur, harceler, se mettre en scène avec des selfies), à regarder des vidéos (plus souvent d’humoristes que de physiciens), parfois même pornographiques.

81% des ados sont sur les réseaux sociaux (stable depuis 2012) mais 34% en 2012 consultaient plusieurs fois dans la journée contre 70% aujourd’hui.

La 1ère vidéo pornographique est visionnée sur un ordi portable ou un smartphone. (35% et 28%) seulement 9% sur ordi de bureau et 11% sur une TV. Pour plus de la moitié des ados de 13 à 17 ans, la 1ère vidéo porno a été vue par hasard.


Enfin :

Parce que le smartphone étant un mini-ordinateur qu’on trimbale partout, il en a donc les défauts, c’est à dire qu’il prend du temps sur de vraies activités : regarder son voisin dans le bus, parler dans le couloir au gars de sa classe à qui on n’a jamais adressé la parole, parler à ses frères et sœurs à la maison, lire un vrai livre, jouer à un vrai jeu avec de vrais gens en face. Parce que certes derrière un écran on peut jouer avec d’autres, parler avec d’autres, apprendre des choses, mais force est de constater que ça n’a jamais la qualité du « en vrai ».

La preuve en est qu'avec tous ces outils de communication et de diffusion de la culture, nous devrions avoir comblé les fossés de l’ignorance et des difficultés de communication… et en fait, non, on n’a peut-être jamais aussi mal communiqué, les classements PISA de nos enfants sont de plus ne plus catastrophiques et le QI de nos contemporains est aussi en baisse. Des facteurs comme les perturbateurs endocriniens sont en cause mais aussi la consommation de cannabis et le temps passé devant des écrans (ne serait-ce qu’à utiliser une appli de plan).


Bref ! Pourquoi dire NON au portable au collège ? Parce que vous réalisez en voyant vos amis avec leurs enfants que c’est un nid à problème plus qu’une solution !


Alors comment faire ? D'abord, en parler avec son conjoint !


Vous voudriez réfléchir sur ce sujet avec d'autres parents de l'école ou du collège de votre enfant? Organisons ensemble un Café Gourmand des Parents sur "La place des écrans dans la famille" ! Contactez-moi à ktriot@free.fr

0 vue

 Karine Triot Tel. 06.27.34.98.33

ktriot@free.fr

  • Facebook App Icon